La canne de défense

Les techniques de « Canne de Défense CNCCB » sont adaptées, reprises, empruntées, à diverses disciplines anciennes ou modernes qui se pratiquaient et se pratiquent encore en France.

La Canne de Défense nécessite de savoir s’organiser au mieux face à une agression. Cette organisation reste toujours défensive, c’est-à-dire s’inscrit obligatoirement dans le cadre de la légitime défense. Ainsi, la la Canne de Défense se doit de faire travailler le discernement dans la riposte, étant entendu que cette riposte doit être toujours proportionnée à l’attaque. En conséquence il est nécessaire de créer, dans la mesure du possible, un espace de travail proche de la situation réelle d’agression.

Simple et efficace, son objectif est de s’adapter et de se sortir d’un maximum de situations d’agression, aussi bien à main nue qu’armé.

Cette discipline par sa simplicité peut se révéler d’une redoutable efficacité lors d’une confrontation et permettra à chacun, quel que soit son âge et son passé sportif d’être capable de réagir et de trouver une solution rapide à tout type de situation conflictuelle.

Son objectif n’est donc pas seulement sportif mais plutôt une recherche d’efficacité lorsqu’un éventuel protagoniste tente à atteindre à notre intégrité physique ou celle d’un tiers. Des techniques simples et efficaces en réponse à des attaques violentes tout en respectant les prérogatives de la légitime défense (et de la riposte) qui est un fait justificatif reconnu par les articles 122-5 et 6 du Code Pénal.

 

L’esprit novateur est que les techniques sont adaptables avec tout autre instrument contondant (bâton, parapluie, journal roulé, etc.…) et à mains nues, en se rapprochant au maximum de la réalité d’une situation conflictuelle.

 

En outre nous apportons une réelle importance à l’adaptabilité du pratiquant, plus qu’à l’apprentissage de techniques figées.

 

Sources : la Savate Herblinoise et CNCCB

 

Share This